isolation

Quel produit choisir pour une bonne isolation dans les murs?

Une isolation des murs est un procédé qui consiste à empêcher les transferts de chaleur entre un milieu chaud (l’intérieur de votre chambre par exemple) et un milieu froid. Quand elle est bien faite, elle permet d’emprisonner la chaleur à l’intérieur et ainsi réduire votre facture d’électricité pour le chauffage. Vous en conviendrez alors qu’il s’agit d’un choix très important. À la base, votre constructeur vous proposera un isolant, mais en savoir mieux sur le sujet vous donne plus de possibilités de choix. Sachez dès maintenant que le sel d’ammonium est interdit, car il est nocif pour l’homme comme à l’environnement.

Les 2 types pour une bonne isolation

Il existe deux types d’isolation : extérieure et intérieure. L’isolation extérieure consiste à envelopper le bâtiment d’un manteau isolant. Grâce à cela, vous avez une performance thermique optimale avec une fermeture de la plupart des ponts thermiques. La mise en place ne perturbe pas les habitants de la maison et cela permet aussi de modifier l’aspect de la façade. Si vous tenez à la façade originale mieux ne vaut pas le faire, c’est un des inconvénients de ce type d’isolation. Vous avez aussi un coût élevé et vous devez faire une demande d’autorisation de travaux. Bien entendu, l’isolation intérieure consiste à recouvrir l’intérieur du bâtiment. Il est surtout très économique et facile à mettre en place par un professionnel. Par contre, vous devez trouver un endroit ou rester pendant les travaux et votre surface habitable se verra réduite.  Si vous êtes très frileux et que vous avez assez d’argent, pourquoi ne pas faire les deux ?

Le produit à utiliser

Comme dit plus haut, évitez comme le sel d’ammonium. Si vous l’avez déjà installé, il faut le retirer au plus vite afin de préserver votre isolation.  Pour les isolants vous avez 3 catégories : les naturels, les minéraux et synthétiques.  

Les isolants naturels :

–          la cellulose de papier, fabriqué à partir de papier journal elle a un bon coefficient d’isolation. Traitée avec du sel de bore et l’acide borique, elle résiste au feu aux moisissures et parasites.   

–          La fibre de bois, fabriquée à partir de déchets de scieries. Elle est étanche à l’air et perméable à la vapeur d’eau.

–          Le liège, provenant de l’écorce du chêne-liège. Imperméable à l’eau et difficilement inflammable

–          Le chanvre, fibre ou laine de chanvre fabriqué à partir de la partie extérieure de la tige.

–          Le lin, fabriqué à partir de fibre de lin trop court pour un usage textile. Très agréable à manipuler, il épouse bien les surfaces à isoler et est capable d’absorber puis de restituer l’humidité en fonction de l’hygrométrie ambiante.

Les isolants minéraux :

–          Les laines minérales, obtenues par fusion de verre ou de roche. Certains composants de sa fabrication sont toxiques donc faire attention. Très bon marché et performant, mais ne résiste pas à l’humidité

–          La vermiculite et la perlite obtenue à partir de roches. Elles sont très résistantes au feu et à la chaleur.

–          Le verre cellulaire fabriqué à partir de sable siliceux. Avec un cout élevé, il est insensible à l’eau et au feu.

Les isolants synthétiques : polyuréthane et polystyrène, peu coûteuses elles ont une bonne résistance à l’humidité. Mais en cas d’incendie, elles dégagent un gaz très toxique.

Il est conseillé de prendre les isolants naturels, les minéraux par défaut. Par contre, évitez-les synthétiques, nocifs pour la santé.

 

0saves
If you enjoyed this post, please consider leaving a comment or subscribing to the RSS feed to have future articles delivered to your feed reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *